Afin d’être en mesure d’adopter un mode de vie permettant une meilleure préservation de sa fertilité, il est important d’identifier les principales causes exogènes de la baisse de la fertilité chez les femmes et les hommes.

Voici une liste non exhaustive des principales variables pouvant diminuer votre fertilité :

  • L’âge
  • Le poids
  • Le tabac
  • L’alcool
  • Le café
  • L’exposition aux infections sexuellement transmissibles
  • Les médicaments
  • Les perturbateurs endocriniens

Le poids : L’étude Van Der Steeg et al de 2008 a mis en évidence le lien entre la hausse de l’IMC et la durée nécessaire à la conception d’un enfant par un couple. Chaque augmentation de l’IMC d’un kg/m² au-dessus de 29 kg/m², augmentait la probabilité de ne pas pouvoir concevoir sans intervention médicale de 5%.

Le tabac : De nombreuses méta-analyses ont montré les effets néfastes du tabac sur la fertilité. Pour preuve, le délai pour obtenir une grossesse passe de 9 mois chez les non-fumeuses à 11,1 mois chez les fumeuses.

L’alcool : L’étude de Muthsami et Chinnaswamy en 2005 a montré que l’intoxication alcoolique chronique engendrait une diminution du volume de sperme, une baisse de la concentration spermatique et de la mobilité des spermatozoïdes.

Le café : L’étude anglaise d’Hassan et al a étudié l’influence de la consommation de café sur le délai de conception. Elle a montré qu’une consommation très importante de café (>7 tasses par jour) augmentait de façon significative le délai de conception, passant de 8,4 à 10,4 mois.

Les perturbateurs endocriniens : Une trop forte exposition aux perturbateurs endocriniens diminue la fertilité d’un couple. En effet, les femmes ayant une concentration anormalement élevée en biphosphénol A, en triclosan et en phtalates (qui sont des perturbateurs endocriniens) ont présenté une durée de conception supérieure à la moyenne.

La fédération internationale de la gynécologie et de l’obstétrique a publié des recommandations sur le mode de vie à adopter pour préserver sa fertilité :

  1. Arrêter la consommation de tabac et d’alcool
  2. Aérer régulièrement le lieu d’habitation pour renouveler l’air
  3. Privilégier les produits d’entretiens ménagers éco-labellisés
  4. Limiter les produits cosmétiques et préférer des produits biologiques
Unilabs_Logo_

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *